Stage à l’étranger : la nouvelle vie de Jessica à Santa Monica

Avez-vous facilement trouvé votre stage à l’étranger ?

Oui et je n’en reviens toujours pas d’ailleurs d’avoir trouvé un stage à l’étranger ! Début Septembre, alors que mon projet de faire un stage aux usa , résonnait dans un coin de ma tête depuis longtemps, j’ai décidé de me lancer, sans trop y croire. A l’aide d’un ami Américain j’ai rédigé une cover letter et mon CV anglais était déjà prêt depuis un moment. J’ai ensuite tout simplement fait quelques recherches Google pour trouver des « Creative Agency » en Californie, en ciblant dans un premier temps mes recherches à San Francisco et Los Angeles. Il m’a fallu mettre de côté mes appréhensions, mon manque de confiance et avoir un peu de culot pour envoyer de simples emails de candidatures spontanées. Finalement j’ai presque été prise de cours lorsque dans la nuit, la 4e agence de ma liste d’envoi m’avait déjà recontacté pour un entretien ! Malgré une extinction de voix et beaucoup de stress pour mon tout premier entretien Skype en anglais, je décroche le stage et me voilà donc lancée dans l’aventure et les nombreuses procédures administratives…

Comment avez-vous découvert qu’il fallait un visa J-1 pour faire un stage aux USA et pourquoi avoir choisi Visa J1 ?

Avant de me lancer dans mes démarches pour mon stage à l’étranger, j’avais déjà longuement fait des recherches sur comment faire un stage aux USA. De pages web en pages web, de blog en blog, j’ai commencé à appréhender toutes les subtilités du visa J-1 et donc de la nécessité d’avoir un sponsor et un organisme partenaire. Durant mes recherches Visa J1 revenait assez souvent, et c’est l’organisme qui m’a paru le plus compétitif et de loin le plus clair ! Obtenir un visa J-1 demande du temps, de l’investissement et beaucoup de patience. Avec Visa J1 j’ai donc pu bénéficier d’un suivi, d’une aide et de conseils me soulageant dans mes démarches qui ont été, pour ma part, assez longues. Je conseille donc de s’y prendre assez en avance pour ne pas se rajouter du stress…

Comment s’est déroulée votre procédure ambassade ?

Bien qu’impressionnante et stressante (les officiers et le dispositif de sécurité tout autour et dans l’ambassade, le caractère officiel, mettre un premier pas sur le sol américain…) cette procédure n’était en fait qu’une formalité. J’avais RDV à 13h mais j’ai pu y rentrer un peu en avance, me permettant de passer beaucoup plus vite que les autres personnes convoquées dans la même tranche horaire.. Avant de rentrer dans l’enceinte de l’ambassade on doit présenter son passeport et sa convocation pour vérifier que l’on est bien sur la liste. Ensuite, passage obligé à la sécurité; on doit d’ailleurs y laisser tout appareil électroniques, liquides, briquets, cigarettes… Un peu comme à l’aéroport sauf que ces produits ne sont pas autorisés dans l’ambassade et sont donc consignés jusqu’à notre sortie. Arrivée à l’intérieur, une femme vous demande vos documents importants et vous imprime un ticket avec un numéro. J’ai ensuite attendu mon tour pour passer à un premier guichet afin de vérifier ces documents, puis attendre une deuxième fois pour passer l’entretien à un autre guichet. Un peu stressée et perturbée par le fait que je devais présenter mes empreintes tout en répondant aux questions de l’officier, j’ai du le faire répéter plusieurs fois. Mais pas de panique ! Les questions sont finalement très basiques et il n’y a pas de piège. En 1min30 mon visa avait été accepté et c’est avec sourire et soulagement que je ressors de l’ambassade 1h plus tard.
Stage en Californie

Comment se déroule votre stage en Californie ?

Mon stage se déroule très bien ! Les locaux sont en réalités à Malibu et je vis à Santa Monica. Je ne peux pas rêver mieux comme cadres de vie et de travail ! J’ai la chance d’être conduite chaque matin et soir par ma maitre de stage, qui est toujours bienveillante avec moi, comme chacun de mes collègues d’ailleurs ! Mes missions sont très variées ce qui rend mon stage très intéressant. La première différence que j’ai pu remarquer c’est qu’il n’y a pas de pause déjeuner à proprement parler. Je travaille de 9h à 17h du lundi au jeudi et de 8h à 14h le vendredi. À chacun ensuite de déjeuner quand il le veut, où il veut mais cela reste en général assez bref. Je reconnais que parfois j’ai réellement besoin de faire une pause loin de mon écran et profiter du cadre pour aller déjeuner à l’extérieur au milieu du Canyon de Malibu…

Encourageriez-vous les étudiants à faire un stage à l’étranger ?

Évidemment ! A condition que ce soit quelque chose qu’ils aient réellement envie de faire car c’est un investissement personnel. Si c’est le cas, il ne faut pas se sous estimer, se dire que c’est trop compliqué et que partir seul pour un stage à l’étranger plusieurs mois à l’autre bout du monde est trop angoissant. C’est une expérience unique et croyez moi on finit toujours par s’en sortir ! Étant de nature angoissée par toute situation inconnue, partir seule, aussi loin et presque soudainement était pour moi quelque chose d’impensable. Ce sont de petits challenges tous les jours mais qui vous font sentir vivant et qui vous font grandir ! Je suis sûre que chacun peut s’étonner de soi même. Alors cela vaut bien un peu de casse-tête administratif et de patience pour décrocher votre visa et découvrir de nouvelles choses !

Que faites-vous pendant votre temps libre ?

Dans la semaine il m’arrive d’aller diner avec des amis en découvrant à chaque fois un nouvel endroit. Comme le vendredi je termine plus tôt, souvent je descend à la plage pour profiter du soleil et de l’air de l’océan. J’en profite aussi pour faire les tâches que je n’ai pas forcement eu le temps ou le courage de faire dans la semaine (les courses, la laverie, …). Le samedi j’essaie de découvrir un nouvel endroit que je ne connais pas encore. Grâce à mon sponsor, avant mon départ j’ai été en contact avec une américaine qui vit à L.A. Elle me fait donc découvrir ces nouveaux endroits, des spécialités culinaires, on échange sur nos cultures et nos expériences, on parle anglais bien sûr mais aussi un peu Français et c’est même parfois un peu ma confidente. C’est un échange vraiment très enrichissant ! Le dimanche matin j’aime beaucoup aller me balader sur le Pier de Santa Monica, la 3rd Street Promenade et la plage. Tôt le matin, quand il n’y a pas encore trop de monde, c’est encore mieux ! Mes prochaines sorties ? Universal Studios, Getty Center, LACMA, Griffith Observatory, San Diego, San Francisco, voir un match de Baseball… J’ai encore tellement à faire avant de partir !

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui souhaitent participer au programme visa j1 ?

Si c’est quelque chose que vous avez envie de faire, foncez ! Sans trop se poser de questions… Renseignez-vous bien avant votre départ sur les démarches, sur votre futur lieu de stage, repérer un peu les environs histoire de se familiariser, faites vous des « to do list »… Essayez aussi d’échanger avec des anglophones (avec internet et les réseaux sociaux c’est plutôt facile !), regardez des films ou séries en anglais… Vous pouvez aussi trouver de nombreux blogs d’étudiants qui sont déjà partis, c’est une vraie source d’informations. Celui de Caroline (http://carolinethecity.com) m’a beaucoup inspirée, j’ai même pu échanger avec elle avant mon départ ce qui m’a beaucoup rassurée et j’ai même pu la rencontrer ici à LA ! Il existe aussi de nombreux groupes Facebook de Français dans les grandes villes US, n’hésitez pas à leur poser toutes questions sur la vie quotidienne. Enfin il faut tout de même de la motivation, beaucoup de patience et, il faut bien l’avouer, avoir des économies car, en particulier à LA, la vie est assez cher. Il faut donc bien préparer son projet à l’avance.

Quelle suite pour vous après votre stage à l’étranger ?

Il me reste encore une année d’études pour obtenir mon master. Je ne suis pas encore rentrée en France que j’ai déjà envie de repartir… Soit pour un stage à l’étranger, stage de fin d’études de 4 mois, soit pourquoi pas vivre 1 ou 2 ans à l’étranger. En réalité tout est un peu flou, mais une chose est sûre : à vivre cette expérience, j’ai encore plus envie d’en vivre de nouvelles
Stage en Californie