Tester gratuitement
mon éligibilité

au Visa J-1

Hi, How Can We Help You?

Catégorie : Success stories

octobre 15, 2022

Interview de Jessica : l’organisation du départ pour un stage à Santa Monica.

As-tu facilement trouvé ton stage aux Etats-Unis ?

Oui et je n’en reviens toujours pas d’ailleurs d’avoir trouvé un stage à l’étranger, c’est le début du rêve américain pour moi ! Dès Septembre, alors que mon projet de faire un stage aux usa résonnait dans un coin de ma tête depuis longtemps, j’ai décidé de me lancer, sans trop y croire.

A l’aide d’un ami américain, j’ai rédigé une cover letter et mon CV en anglais était déjà prêt depuis un moment. J’ai ensuite tout simplement fait quelques recherches sur internet pour trouver des « creative agency » en Californie, en ciblant dans un premier temps mes recherches sur San Francisco et Los Angeles.

Comment partir en stage en Californie ?
Jessica a dû dépasser ses peurs avant de se lancer dans les démarches pour partir en stage aux Etats-Unis. Aujourd’hui, elle ne regrette rien et envisage même de repartir à l’étranger dans un avenir proche.

Il m’a fallu mettre de côté mes appréhensions, mon manque de confiance en moi et avoir un peu de culot pour envoyer de simples emails de candidatures spontanées. Finalement j’ai presque été prise de cours lorsque dans la nuit, la 4e agence de ma liste d’envoi m’avait déjà recontacté pour un entretien ! Malgré une extinction de voix et beaucoup de stress pour mon tout premier entretien Skype en anglais, j’ai décroché le stage et me voilà donc lancée dans l’aventure et les nombreuses procédures administratives…

Comment as-tu découvert qu’il fallait un visa J-1 pour faire un stage aux USA et pourquoi avoir choisi Visa-J1.fr ?

Avant de me lancer dans mes démarches pour mon stage à l’étranger, j’avais déjà longuement fait des recherches sur comment faire un stage aux Etats-Unis. De page web en page web, de blog en blog, j’ai commencé à appréhender toutes les subtilités du visa J-1 et donc de la nécessité d’avoir un sponsor et un organisme partenaire.

Durant mes recherches, le site Visa-J1.fr revenait assez souvent, et c’est l’organisme qui m’a paru le plus compétitif et de loin le plus clair ! Obtenir un visa J-1 demande du temps, de l’investissement et beaucoup de patience. Avec Visa-J1.fr j’ai donc pu bénéficier d’un suivi, d’une aide et de conseils me soulageant dans mes démarches qui ont été, pour ma part, assez longues.

Je conseille donc de s’y prendre assez en avance pour ne pas se rajouter du stress.

Comment s’est déroulée la procédure ambassade ?

Bien qu’impressionnante et stressante (les officiers et le dispositif de sécurité tout autour de l’ambassade des Etats-Unis, le caractère officiel, mettre un premier pas sur le sol américain…) cette procédure n’était en fait qu’une simple formalité.

J’avais rendez-vous à 13h mais j’ai pu y rentrer un peu en avance, me permettant de passer beaucoup plus vite que les autres personnes convoquées dans la même tranche horaire.

Avant de rentrer dans l’enceinte de l’ambassade on doit présenter son passeport et sa convocation pour vérifier que l’on est bien sur la liste. Ensuite, passage obligé à la sécurité où on doit y laisser :

  • appareil électronique
  • liquide
  • briquet
  • cigarettes…

Une fois arrivée, on vous demande vos documents importants et vous imprime un ticket avec un numéro. J’ai ensuite attendu mon tour pour passer à un premier guichet afin de vérifier ces documents, puis attendre une deuxième fois pour passer l’entretien dans un autre guichet.

Mais pas de panique ! Les questions sont finalement très basiques et il n’y a pas de piège. En à peine plus d’une minute, mon visa avait été accepté et c’est avec sourire et soulagement que je suis ressortie de l’ambassade 1 heure plus tard.

Que peut-on faire à Santa Monica ?
Montez dans la célèbre grande roue de Santa Monica Beach durant votre stage en Californie

Une fois sur place : l’aventure commence pour Jessica !

Comment se déroule ton stage en Californie ?

Mon stage se déroule très bien ! Les locaux sont en réalités à Malibu et je vis à Santa Monica. Je ne peux pas rêver mieux comme cadre de vie et de travail ! J’ai la chance d’être conduite chaque matin et soir par ma maître de stage, qui est toujours bienveillante avec moi, comme chacun de mes collègues d’ailleurs !

Mes missions sont très variées ce qui rend mon stage très intéressant. La première différence que j’ai pu remarquer c’est qu’il n’y a pas de pause déjeuner à proprement parler. Je travaille de 9h à 17h du lundi au jeudi et de 8h à 14h le vendredi. À chacun ensuite de déjeuner quand il le veut, où il veut mais cela reste en général assez bref. Je reconnais que parfois j’ai réellement besoin de faire une pause loin de mon écran et profiter du cadre pour aller déjeuner à l’extérieur au milieu du Canyon de Malibu

Encouragerais-tu les étudiants à faire un stage à l’étranger ?

Évidemment ! A condition que ce soit quelque chose qu’ils aient réellement envie de faire car c’est un investissement personnel. Si c’est le cas, il ne faut pas se sous estimer, se dire que c’est trop compliqué et que partir seul pour un stage à l’étranger plusieurs mois à l’autre bout du monde est trop angoissant.

C’est une expérience unique et croyez moi on finit toujours par s’en sortir !

Pourquoi pas partir en stage à Santa Monica ?
Partir à l’étranger est l’occasion de sortir de son zone de confort et de se surpasser

Étant de nature angoissée par toute situation inconnue, partir seule, aussi loin et presque soudainement était pour moi quelque chose d’impensable. Ce sont de petits challenges tous les jours mais qui vous font sentir vivant et qui font grandir !

Je suis sûre que chacun peut s’étonner de soi même. Alors cela vaut bien un peu de casse-tête administratif et de patience pour décrocher le visa j1 et découvrir de nouvelles choses !

Que fais-tu pendant ton temps libre ?

Dans la semaine il m’arrive d’aller dîner avec des amis en découvrant à chaque fois un nouvel endroit. Comme le vendredi je termine plus tôt, souvent je descends à la plage pour profiter du soleil et de l’air de l’océan. J’en profite aussi pour faire les tâches que je n’ai pas forcement eu le temps ou le courage de faire dans la semaine (les courses, la laverie, …).

Que faire à Santa Monica pendant un stage ?
Pouvoir aller à la plage directement après le travail est un luxe que beaucoup aimeraient se permettre !

Le samedi, j’essaie de découvrir un nouvel endroit que je ne connais pas encore. Grâce à mon sponsor, avant mon départ j’ai été en contact avec une américaine qui vit à Los Angeles. Elle me fait donc découvrir des nouveaux endroits, des spécialités culinaires, on échange sur nos cultures et nos expériences, on parle anglais bien sûr mais aussi un peu français et c’est même parfois un peu ma confidente. C’est un échange vraiment très enrichissant !

Le dimanche matin, j’aime beaucoup aller me balader sur le Pier de Santa Monica, la 3rd Street Promenade et la plage. Tôt le matin, quand il n’y a pas encore trop de monde, c’est encore mieux !

Mes prochaines sorties ?

  • Universal Studios
  • Getty Center
  • Los Angeles County Museum of Art
  • Griffith Observatory
  • San Diego
  • San Francisco
  • voir un match de baseball…

J’ai encore tellement à faire avant de partir !

Et si c’était à refaire …

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui souhaitent participer au programme visa j1 ?

Si c’est quelque chose que vous avez envie de faire, foncez ! Sans trop se poser de questions. Renseignez-vous bien avant votre départ sur les démarches, sur votre futur lieu de stage, repérez un peu les environs histoire de vous familiariser, faites vous des « to do list »…

Essayez aussi d’échanger avec des anglophones (avec internet et les réseaux sociaux c’est plutôt facile !), regardez des films ou séries en anglais.Vous pouvez aussi trouver de nombreux blogs d’étudiants qui sont déjà partis, ce sont de vraies sources d’informations. Celui de Caroline m’a beaucoup inspirée, j’ai même pu échanger avec elle avant mon départ, ce qui m’a beaucoup rassurée et j’ai même pu la rencontrer ici à L.A. !

Il existe aussi de nombreux groupes Facebook de Français dans les grandes villes US, n’hésitez pas à leur poser toutes questions sur la vie quotidienne.

Enfin, il faut tout de même de la motivation, beaucoup de patience et, il faut bien l’avouer, avoir des économies car, en particulier à LA, la vie est assez cher. Il faut donc bien préparer son budget à l’avance.

Que vas-tu faire après ton stage aux USA ?

Il me reste encore une année d’études pour obtenir mon master. Je ne suis pas encore rentrée en France que j’ai déjà envie de repartir. Soit pour un nouveau stage à l’étranger de 4 mois, soit pourquoi pas vivre 1 ou 2 ans à l’étranger.

En réalité tout est un peu flou, mais une chose est sûre : à vivre cette expérience, j’ai encore plus envie d’en vivre de nouvelles !

septembre 11, 2022

Etudiant en 4e année d’école de commerce, Maxime a rejoint une célèbre agence immobilière new-yorkaise pour un stage d’une durée de 5 mois. Il nous en dit un peu plus sur son expérience.

Les impressions de Maxime en arrivant à New York

Comment vous êtes-vous senti dès vos premiers instant dans cette ville ?

Lorsque l’on vient d’une petite ville française et que l’on débarque pour un stage à New York, un temps d’adaptation s’avère nécessaire avant de partir à la découverte de la « ville qui ne dort jamais ». Tout, là-bas, est plus grand, la vie est rythmée par le travail (surtout à Manhattan !) et l’environnent général peut vite s’avérer déroutant.

Quel aspect de la culture Américaine vous a marqué le plus (et pourquoi) ?

L’attitude des gens quand ils communiquent avec vous est très différente par rapport à la France. Les américains sont beaucoup plus « théâtraux » dans leur façon de parler et très démonstratifs dans leur communication (beaucoup de gestes…).

Comment sont les américains ?
Les américains font beaucoup plus de mimiques faciales que les français. Leurs expressions sont très visibles.

Le quotidien américain

Pouvez-vous nous raconter votre première journée à l’entreprise ou une journée type ?

Journée type :

  • 9h30 : Arrivée au bureau
  • 12h-14h30 : La grosse différence par rapport à la France, les américains ne mangent pas à heure fixe mais quand leur travail leur permet. En fonction des tâches que je devais accomplir dans la journée, cela déterminait l’heure à laquelle je mangeais et le temps de pause que je pouvais m’octroyer.
  • 18h-20h (voir plus) : En fonction de la charge de travail que je devais accomplir, je pouvais quitter le bureau plus tôt ou relativement tard.

Comment travaille-t-on aux Etats-Unis ?

Travailler aux États-Unis nécessite quelques ajustements et de se débarrasser de certaines habitudes bien françaises

Avez-vous une anecdote à partager avec nous ?

A chaque fois qu’une vente était réalisée par l’un des agents d’Elegran Real Estate, toute la boite s’arrêtait de travailler quelques temps pour célébrer la nouvelle.

Les démarches de Maxime pour partir et ses conseils

Quels conseils donneriez-vous aux futurs stagiaires partant aux Etats-Unis ?

Surtout ne pas hésiter à faire preuve d’autonomie dans son travail et d’aller « beyond the work requested ». Les américains préfèrent les initiatives personnelles aux questions incessantes sur comment faire le travail.

Qu’avez-vous pensé de VISA J1 et de son accompagnement dans vos démarches ?

Rien à redire, l’entreprise tout comme le sponsor ont été parfaits.

Et l’avenir alors ?

Comment ce stage à New York vous a aidé ou va vous aider dans votre carrière professionnelle ?

Il s’agissait de ma première expérience professionnelle à l’étranger ce qui est toujours valorisant sur un CV.

Quelles sont vos projets après ce stage à New York ?

Terminer mes études et obtenir mon diplôme.

octobre 18, 2016

Un stage à Los Angeles : le début de l’American Dream !

S’il n’est pas obligatoire avant le BAC, le stage devient pourtant aussi important que l’école dans la vie d’un jeune. En effet, c’est ce qui constitue sa première expérience pour le valoriser sur le marché du travail. Et si certaines universités n’exigent aucune condition particulière à la réalisation d’un stage, d’autres comme les écoles de commerce conseillent fortement aux étudiants de se rendre à l’étranger. C’est le cas de Florence qui est partie en stage à Los Angeles.

Première étape : trouver un stage et décrocher le Visa-J1

centre-miamiQuelques jours seulement après sa rentrée en Master 1 option Marketing et Communication, Florence a eu la chance de participer à un forum “Travail et Carrières”, au sein duquel plusieurs entreprises étaient présentes pour présenter leurs offres et opportunités en matière de stages et d’emploi. C’est lors de cette rencontre que Florence a rencontré le président de l’agence MyInternshipAbroad, qui n’est d’ailleurs pas passé inaperçu durant cet événement. “Il y avait une foule énorme devant le stand de M. Perret, mais j’ai fait la queue comme tout le monde et finalement ma patience a payée puisque j’ai été très satisfaite de ce premier échange”. 

Florence l’avoue, l’équipe présente sur place a su la motiver pour partir et réaliser son rêve de rejoindre les USA : “Durant la phase d’échange avec les responsables du service “stages”, j’ai rencontré des personnes vraiment à l’écoute, passionnées par leur métier et soucieuses de chacun de mes besoins. Ce fut très important pour moi car je souhaitais vraiment partir à l’étranger et particulièrement aux USA, mon rêve de toujours, mais je n’y connaissais presque rien, je m’étais un peu documenté sur le sujet mais à ce stade, les USA restaient encore quelque chose d’inaccessible”. 

Pourtant Florence a sauté le pas, et s’est inscrite sur le site de l’agence. Rapidement des offres ont correspondu à son projet et l’équipe l’a orientée vers une offre qui l’a particulièrement séduite en Marketing et Communication à Los Angeles pour une durée de 6 mois.“Je n’arrivais pas à y croire, même si j’avais un bon dossier, je doutais de mes capacités, et je ne savais pas ce que je valais pour une entreprise Américaine. Suite à cela, le service VISA-J1 de l’agence s’est vite occupé de mon dossier pour les démarches de VISA, et rapidement tout a été bouclé. Je ne me suis occupé de rien, et heureusement pour moi tout s’est passé sans encombre.”

Je n’arrivais pas à y croire ! Je partais pour de bon aux USA !

Un stage à Los Angeles réussi

photo3462Une fois arrivée pour mon stage à Los Angeles après un vol plutôt long, Florence nous avoue qu’elle a eu du mal à s’y retrouver, dans une ville où tout est décuplé et où l’on a encore aucun repère. “Ça a été assez compliqué au départ, je me suis perdue de nombreuses fois, j’avais plusieurs coup de blues parfois mais ce sont les membres de mon équipe dans le stage où j’étais qui ont vraiment changé mon séjour. J’ai eu la chance de me retrouver dans une entreprise où l’équipe était plutôt jeune. Aussi, nous faisions beaucoup de sorties tous ensemble, mes amis me faisaient visiter la ville, me donnaient des bons plans sur tel ou tel quartier. Je me sentais vraiment comme à la maison avec eux. Et du point de vue professionnel, j’ai eu des missions vraiment très variées comme le fait de gérer des événements culturels, je gérais et j’animais aussi les réseaux sociaux, je réalisais les reporting etc. Bref j’ai encore plus appris que lors de tous mes précédents stages en entreprise.”  

Des opportunités professionnelles décuplées

Cela fait maintenant plusieurs mois que Florence est rentrée en France dans son petit village natal après son stage à Los angeles. Depuis son retour, elle ne cesse de parler de son séjour qu’elle nous confie ne javais pouvoir oublier. C’est depuis cette période que tous ses proches lui demandent des photos, des anecdotes sur la vie Américaine. Mais ce que Florence apprécie par dessus-tout c’est surtout le fait que cette expérience lui ouvre de nombreuses portes. Elle en est consciente, le monde du travail est friand de jeunes expatriés. “Pour mes nouvelles recherches de stage, je me rend compte que j’ai beaucoup plus de facilités à décrocher des entretiens. Les réponses ne sont jamais très longues et je vois que mon profil intéresse. Durant mes échanges avec des employeurs, on reste beaucoup de temps à parler des USA. Je crois que ça fait rêver un peu tout le monde ;).” 

Son niveau d’anglais a par ailleurs été renforcé, ce qui était aussi un de ces buts, elle nous explique : “J’avais un niveau intermédiaire avant de partir aux USA, et en 6 mois j’ai rapidement vu la différence. C’est même après 2 mois que j’ai commencé à parler sans chercher mes mots et à adopter un petit accent que je n’ai toujours pas perdu d’ailleurs lorsque je parle anglais.” Florence nous l’avoue, cette expérience a été encore plus bénéfique qu’elle ne le pensait avant son départ.

J’ai gardé de bons contacts avec l’entreprise et tout le monde attend mon retour avec impatience !

 

 

Tu souhaites toi aussi vivre une expérience similaire ? Retrouve toutes nos infos sur le visa J-1 et découvre les opportunités de stages aux USA de nos partenaires !

 

Ecrit par Constance Michel

novembre 13, 2015

Alice à San FranciscoAvez-vous trouvé facilement votre stage à San Francisco ?

Étrangement, j’ai trouvé mon stage à San Francisco assez rapidement. Étant étudiante en graphisme, j’ai dû créé un CV graphique et je l’ai envoyé dans une cinquantaine d’entreprises américaines. Après environ 1 mois, j’ai eu une réponse positive.

Comment avez- vous découvert qu’il fallait un visa J-1 pour faire un stage aux USA et pourquoi avoir choisi l’organisme VISA J1 ?

Ayant déjà obtenu un Visa étudiant par le passé, je me doutais que j’allais avoir besoin d’un autre type de visa. Après avoir fait des recherches sur internet j’ai donc compris que j’allais avoir besoin d’un sponsor et je trouvais que Visa J1 avait de bons commentaires en ce qui concerne la réactivité et le suivi du dossier.

Comment s’est déroulée votre procédure ambassade ?

Ma procédure à l’ambassade s’est avérée assez précipitée. En effet, manque de chance, la date de la prise de mon rendez-vous à l’ambassade est arrivée en plein milieu de l’été lorsque celle-ci souffrait d’un terrible bug informatique qui a ralenti voir décalé la prise de certains rendez-vous. Mais heureusement, l’accompagnement de VISA J1 m’a épaulé lors de ces délais afin de réduire l’attente au maximum et m’a permis de regagner 10 jours et d’arriver à temps !

Comment s’est passé votre stage à San Francisco ?

o8CYF4pfDecFFA1b3SS_GK8JNU4EnsnAvLse_pP3rbw,jiSsgdmaH9KTRCddwPs425zKdGDdxOux14CVmiDpEA8En revanche, mon stage n’aurait pas pu mieux se dérouler, j’ai postulé dans un studio de graphisme spécialisé dans l’industrie alimentaire ce qui rendait les projets très intéressants et originaux à travailler. C’était un thème parfait pour San Francisco qui a des restaurants à chaque coin de rues ! Mon maître de stage ainsi que son employée ont été adorables et m’ont beaucoup aidé (et forcément nous avons dû tester tous ces bons restaurants :)).

Encourageriez-vous les étudiants à faire un stage aux USA ?

Oui j’encourage complètement les étudiants à vivre ce genre d’expérience. Même si certains peuvent être déçus par le stage en lui-même, c’est toujours l’occasion de rencontrer des personnes exceptionnelles, d’être totalement immergé dans une nouvelle culture et voyager partout pour ramener des souvenirs inoubliables !

Que faisiez-vous pendant votre temps libre ?Jlkr8TDGst7KvYg3L0XtB8v1e2TPGDtZFaf1B2fKXe0,tTyVHwnQ-_VPX4m60hI-173OtdRA17wnE4bJI7hqsFQ

Pendant mon temps libre je profitais des soirs de semaine pour avancer sur le travail que je devais rendre à mon école en rentrant du stage et chaque week-end je me préparais des itinéraires (en dehors de San Francisco ou dans la ville) pour avoir toujours quelques Day-trips à faire et voyager partout pour en voir le maximum ! Si l’on s’organise bien, on rencontre rapidement des personnes pour nous accompagner et en faire encore plus (comme aussi découvrir les bars et la vie de nuit bien sur !)

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui souhaitent participer au programme visa J-1 ?

Je conseille aux étudiants de vraiment s’ouvrir à la culture du lieu et d’essayer de s’y fondre au maximum, car dans le cas contraire on ne profite pas réellement de l’expérience complètement. C’est important de rester curieux et ouvert pour rencontrer des gens de tous horizons !

Votre avenir après le stage ?

Je suis rentrée à Toulouse pour finir mon cursus de design graphique mais à la fin de mes études, qui sait, je repartirais peut-être aux Etats-Unis ou à l’autre bout du monde !

août 6, 2015

Quelles étaient les premières impressions qui vous ont traversé l’esprit en arrivant aux États-Unis ?

Faire un stage à l’étranger, travailler aux États-Unis et y vivre c’est appréhender une autre échelle de la ville. Quand je suis arrivée après cette longue journée, je suis restée silencieuse tout au long du trajet, les yeux écarquillés face à la grandeur des espaces. Enfin, vivre aux États-Unis c’est changer d’atmosphère, de culture, de rythme de vie: un dépaysement très agréable.

Quel aspect de la culture américaine vous a marqué le plus (et pourquoi) ?

J’ai été très agréablement surprise par leur sens des relations sociales, leur gentillesse et leur positivisme de chaque instant. Même quand ils ne vous connaissent pas les américains font leur maximum pour vous faciliter les choses, vous orienter et vous aider quand vous en avez besoin sans jamais rien demander en retour. J’ai rencontré et continue de rencontrer des américains qui rendent chaque jour mon stage plus agréable. Enfin, le mode de vie américain est un vrai bonheur au quotidien.
Sans-titre-2

Pouvez-vous nous raconter votre première journée à l’entreprise ou une journée type ?

Pendant mon stage à l’étranger, je commençais mes journées vers 8 h-9h. J’ai eu la chance d’avoir le droit à une formation qu’un nouveau logiciel informatique de dessin (en effet l’agence porte une grande importance à l’épanouissement personnel par la formation) est surtout de travailler sur la conception du Christ Hospital Liberty Township , une échelle de projet bien plus importante ainsi qu’une typologie de projet que nous n’abordons pas beaucoup en France.
De plus, j’ai également travaillé sur la réhabilitation d’une gare en musée, le Cincinnati Museum Center, un travail très enrichissant, avec toujours autant d’autonomie dans chacun des projets. Enfin, j’ai pu suivre des phases d’exécution de projets, ce que je n’avais pas eu la chance de faire en France. Ce stage a été un enrichissement à chaque instant dans plein de domaines et m’a permis d’acquérir une culture riche qui me sera utile dans l’exercice de mon métier.

Vous êtes-vous bien intégrée en général (en entreprise et à l’extérieur) ?

GBBN donne un point d’honneur à l’ambiance favorable de travail au sein de l’agence et c’est aussi pour cela qu’elle fait partie des “top place to work 2015.J’ai donc été très bien intégrée et conviée à des événements collectifs (matchs de baseball, barbecue annuel, golf…). De plus, à mon arrivée j’ai eu des propositions pour déjeuner avec de nombreuses personnes, rien de tel pour apprendre à se connaitre et mettre à l’aise dès le départ. Je suis la petite “Frenchy” de l’agence et oui je suis très bien intégrée et je vais à l’agence avec toujours la même envie.
Stage à l'étranger

Quels conseils donneriez-vous aux futurs stagiaires partant aux États-Unis ?

N’hésitez pas à prendre des initiatives dans votre travail, c’est différent de la France où l’on vous dit sans cesse quoi faire. Pour ma part une grande autonomie et liberté d’expression dans mon travail donc un vrai bonheur. Quant au Visa…Prenez-vous-y à l’avance ! C’est un long parcours mais n’abandonnez pas, le jeu en vaut la chandelle.

Qu’avez-vous pensé de VISA J1 et de son accompagnement dans votre démarche de Visa J-1 ?

Une conseillère très rassurante et toujours disponible pour répondre à mes questions et me guider dans chacune des étapes du processus de demande de visa. Un suivi de dossier exemplaire pendant toute la procédure.

Comment ce stage à l’étranger vous a aidé ou va vous aider dans votre carrière professionnelle ?

Cela m’a aidé à être plus à l’aise en anglais mais aussi à mieux gérer les relations professionnelles et sociales dans mon métier. De plus, effectuer un stage aux États-Unis est un plus dans le parcours professionnel et une plus-value sur mon CV : en bref, un ticket pour l’avenir. J’ai pu développer un beau et riche réseau professionnel qui m’aidera dans ma vie professionnelle aux États-Unis ou ailleurs.

Quelles sont vos projets après ce stage à l’étranger ?

Étant en master d’architecture en France, je compte obtenir celui-ci et refaire un stage aux États-Unis l’été prochain puis pourquoi pas y travailler après mon habilitation à la maitrise d’œuvre (HMO).
Sans-titre-3

 

août 3, 2015

Un stage New York réussi

Beryl est une étudiante en marketing du luxe qui a choisi l’agence spécialisée dans le stage à l’étranger : MyInternshipAbroad. Elle, qui rêvait de partir aux Etats-Unis, et plus particulièrement pour un stage new york pour ses études, a été comblée  ! L’équipe VISA J1 l’a accompagnée dans toutes ses démarches : de la recherche de stage jusqu’à l’obtention du Visa J-1, document obligatoire pour tout stage aux USA.

Nous vous invitons à découvrir son histoire à travers cette vidéo :

 

MyInternshipAbroad, des stages aux Etats Unis clés en main

De nombreux étudiants passent chaque année par les services de MyInternshipAbroad pour trouver leur stage de fin de cursus ou leur stage d’année de césure hors de nos frontières. Les USA sont une destination privilégiée pour les étudiants internationaux. C’est pour cela qu’une équipe à l’écoute oriente et aide les étudiants parfois déboussolés dans cette « jungle » administrative.

Des experts anglophones en interne proposent également de rédiger pour vous votre lettre de motivation ou se chargent même de traduire votre CV en anglais ! L’accompagnement ne s’arrête pas là car il est également possible pour l’étudiant de passer un entretien blanc en anglais afin d’être prêt le jour J face aux questions du recruteur.

Vous pouvez retrouver tous ces services dans la boutique en ligne de MyInternshipAbroad, directement accessible depuis la page d’accueil du site ou via l’adresse suivante : https://espace-etudiant.myinternshipabroad.com/fr/shop

Où trouver les offres de stage aux USA ?

Toujours sur le site de MyInternshipAbroad, vous pouvez vous inscrire gratuitement et vous rendre dans l’onglet « Offres de stage ». Grâce au système de filtrage, vous pourrez sélectionner le ou les pays qui vous attirent, en l’occurrence les USA. Postulez ensuite à l’offre qui vous correspond le plus et l’équipe vous prendra en charge immédiatement !

 

juillet 21, 2015

Quelles étaient les premières impressions qui vous ont traversé l’esprit en arrivant aux Etats-unis ?

« Le premier mot qui m’a traversé l’esprit en arrivant aux États-Unis, pour mon stage à new york, a été : GRAND ! J’ai passé mon trajet en taxi depuis l’aéroport la tête en l’air collée à la vitre en admirant tous les grands buildings de Manhattan ».

Quel aspect de la culture Américaine vous a marqué le plus (et pourquoi) ?

mathilde-stage-nyc« Ce qui m’a marqué le plus c’est leur positive attitude et leur gentillesse tout le temps. A chaque fois que je suis allée demander mon chemin à un New-Yorkais, il s’arrêtait et prenait le temps de m’expliquer. Même s’ils ne connaissaient pas tous les endroits, ils prennent leurs portables et cherchent avec vous. Ils ne vous laissent jamais dans le doute ou seule. Ce que j’apprécie c’est la joie de vivre dans les restaurants, les cafés, les fast-foods des serveurs etc. Les New-yorkais sont très friendly (ce qui change vraiment de la France et qui est assez agréable^^). »

Pouvez-vous nous raconter votre première journée à l’entreprise ou une journée type ?

« La journée commence à 9h. Je m’installais avec mon ordinateur et je devais rechercher des magasins qui pourrait distribuer la marque Anaïs and I. J’étais en charge de toute la partie Ouest de la France ainsi que de l’Italie. Mon stage était en pleine période de la création de la collection Printemps-Eté 2016 donc nous devions créer les étiquettes et mettre les références sur chaque article. J’ai également participé à la séance photo pour la collection Printemps-Eté 2016 et ce fut très enrichissant. »

Vous êtes-vous bien intégrée en général (en entreprise et à l’extérieur) ?

« Oui les américains en entreprise vous mettent à l’aise très vite. Difficile de ne pas s’intégrer à New York, on ne peut pas déprimer car il y a tellement de choses à faire et à visiter. Ni se sentir seule, car beaucoup de new-yorkais vont manger dans un fast-food ou boire un café seul, donc n’ayez pas honte si vous allez seul dans un restaurant, c’est tout à fait normal à New York. »

FB_IMG_1437546247725Quels conseils donneriez-vous aux futurs stagiaires partants aux États-Unis ?

« Il faut être très ouvert et friendly avec eux (attention aux timides, il faudra prendre sur vous pour ne pas être effacé dans l’entreprise). N’attendez-pas que la personne vous demande de faire quelque chose car vous risqueriez d’attendre très longtemps. Proposez sans cesse votre aide ! »

Qu’avez-vous pensé de VISA J1 et de son accompagnement dans votre démarche de Visa J-1 ?

« Rien à dire, tout a été dans l’ordre et très bien suivi. »

Comment ce stage aux USA vous a aidé ou va vous aider dans votre carrière professionnelle ?

« Cela m’a aidé à être beaucoup plus ouverte car je n’étais pas timide mais très froide au premier abord donc il n’y a pas mieux comme thérapie que d’aller aux États-Unis ! De plus, avoir effectué un stage à New York dans une entreprise américaine, ne peut être qu’une plus-value sur mon CV. Je comprends pourquoi la plupart des grandes entreprises mondiales sont Américaines vue leur façon de travailler qui peut être très sérieuse et très détente à la fois (canapé dans les bureaux !). »

Quelles sont vos projets après ce stage à new york?

« Étant en première année de BTS Commerce Internationale je vais finir ma deuxième année de BTS en France. Mais j’espère pouvoir travailler avec les États-Unis à la fin de mes études. »

Cette success story vous a plu ? Découvrez sur notre blog d’autres témoignages d’étudiants ayant choisi le service Visa J-1 leur stage aux USA.

Interview de Mathilde Smail, par Yasmine Hakimi

 

juillet 1, 2015

Le témoignage de Julie

Avez-vous trouvé facilement un stage rémunéré aux USA ?

Trouver ce stage à New-York pour moi a été un pur hasard. J’ai fait un voyage scolaire à New York en 1ère année de BTS, et nous avons visité une entreprise dont le secteur d’activité m’a tout de suite plu. J’ai demandé la carte de visite des patrons et je leur ai demandé s’ils prenaient des stagiaires français. 8 mois plus tard ils me répondaient : “ nous serons très contents de t’accueillir parmi nous dans l’entreprise.”

Comment avez- vous découvert qu’il fallait un visa J-1 pour faire un stage aux USA ?

Grâce à mon tuteur qui m’a parlé de VISA J1, je me suis renseignée et j’ai découvert qu’il me fallait ce visa. Les anciens stagiaires français étaient passés par cet organisme.

Pourquoi avez-vous choisi Visa J1 pour les démarches de visa J-1 ?

Car c’est le seul organisme qu’on m’a conseillé et j’en avais entendu que du bien. Donc je n’ai pas cherché ailleurs j’ai directement fait les démarches sur votre site internet.

Comment avez-vous jugé la qualité de nos services ?

Très bien, car ce n’est pas évident à 21 ans d’organiser un voyage comme celui-là. C’est beaucoup de justificatifs à envoyer, de lettres, de paperasse en tout genre, ce qui peut faire peur au premier abord… Mais grâce à Visa J1, ça a été plus simple, on est très bien suivi. C’est rassurant.
photo-2

Comment s’est déroulée votre procédure ambassade ?

Ça était, je crois y avoir passé 1heure en tout, car on doit attendre notre tour, mais c’est moins stressant que ce que j’imaginais, leurs questions restent assez simples.

Comment  s’est déroulé votre stage à New-York ? (intégration, culture d’entreprise, missions)

Super bien ! Je suis arrivée dans une entreprise où il n’y avait qu’une seule femme pour 12 hommes et ça s’est très bien passé. Ils ont tous été très accueillants, ils m’ont aidé quand j’avais des questions, conseillé et ont été à mon écoute. C’est une entreprise Franco-Américaine, mais ils m’ont vraiment fait aimer et découvrir la culture américaine.

Quels sont vos meilleurs souvenirs de votre stage à New-York ?

Grâce à cette opportunité de stage que je n’aurais jamais cru réalisable, j’ai pu voyager à travers les États-Unis (San Francisco, Miami, Key West, Los Angeles, Philly), j’ai adoré en découvrir un peu plus sur l’Amérique ! et surtout j’ai rencontré une super bande de copains, venant de toute l’Europe et des États-Unis. J’ai fêté mes 22 ans à New York, on avait booké une limousine avec un promoteur de soirée, c’était vraiment un bon souvenir et une bonne soirée !

Comment le stage a été bénéfique pour votre carrière ?

Grâce à ce stage, j’ai pu trouver un job d’été en tant que Stewardess à la Brittany Ferries (traversée entre l’Irlande, l’Angleterre et l’Espagne), donc un bon niveau d’anglais est demandé et surtout j’ai été accepté pour faire une licence dans le Management de la Relation Client Europe (24 places pour 200 demandes), donc je repars 3 mois en Irlande en Erasmus. Sans cette expérience à New York, je n’aurais pas pu accéder aussi facilement à ces projets.

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui souhaitent participer au programme visa j1 ?

Je conseille aux étudiants qui sont prêts à vivre une expérience comme celle-là, de ne jamais abandonner, malgré la paperasse, malgré les contraintes personnelles, ce sont des mois qui peuvent être difficiles à vivre à cause de l’éloignement, du “mal du pays” mais c’est une expérience qui est super bénéfique d’un point de vue professionnel comme personnel. J’ai mûri, grandi et je suis devenue encore plus autonome, j’ai des projets pleins les yeux, qui me paressent réalisables maintenant. Tout ça je ne l’aurais jamais imaginé il y a 1 an et demi.<
Des opportunités comme celle-là, on en a pas 36 dans notre vie, il faut savoir les saisir.
photo-3

Rédigé par Claire Hill.

 

juin 29, 2015

Avez-vous trouvé facilement votre stage aux USA?

Dans un premier temps j’ai hésité entre 2 types de structures : un sanctuaire de chimpanzés (il en existe plusieurs aux Etats-Unis) ou le Lincoln Park Zoo à Chicago. Le travail que j’allais potentiellement effectuer n’est pas le même dans ces 2 organismes. Après quelques questions à mon entourage de primatologues et après avoir analysé ce que je recherchais j’ai décidé de demander un stage à Chicago, au Lincoln Park Zoo, plus précisément au Lester E. Fisher Center, le centre de recherche sur les grands singes et macaques installé dans le zoo. Mon souhait étant de travailler aux Etats-Unis certes mais sur le comportement des grands singes (voie que je suis depuis quelques années et rêve d’enfant), ce centre de recherches répondait plus à mes attentes, et les chercheurs et primatologues qui y travaillent, sont réputés.

Comment avez-vous découvert qu’il fallait un visa J-1 pour faire un stage aux USA et pourquoi avoir choisi MyInternshipAbroad ?

J’ai su qu’il me fallait un visa J1 lorsque j’ai débuté mes recherches pour mon voyage sur le site de l’ambassade des Etats-Unis en France. Le site de l’ambassade des Etats-Unis en France fournit une liste de partenaires auprès desquels on peut obtenir de l’aide pour les démarches de visa J-1. J’ai choisi MyInternshipAbroad car tout d’abord cet organisme n’est pas spécialisé dans un type de stage comme d’autres (jeune filles au pair, commerce…), donc il pouvait potentiellement m’aider dans ma demande de stage peut-être moins courante. Puis en visitant le site internet de VISA J1, les explications des différentes étapes dans l’obtention de mon visa me semblaient claires, et les prix plus raisonnables que d’autres.

Comment s’est déroulée votre procédure ambassade pour votre stage à Chicago ?

Ma démarche à l’ambassade a été très simple et assez rapide, contrairement à ce que je pouvais penser au préalable.

Comment se déroule votre stage à Chicago (intégration à la vie du Zoo, culture, missions, choc culturel etc ) ?

Mon stage au Lincoln Park Zoo se déroule parfaitement bien. J’ai été très bien accueillie par toute l’équipe, je travaille sur différents projets. Les missions qui ont été mentionnées dans mon DS-7002 par le directeur du Lester E. Fisher Center sont réellement celles que j’accomplie : je travaille sur différents projets sur le comportement des macaques, gorilles et chimpanzés. Le plus compliqué a été de trouver une colocation, j’ai dû attendre d’être sur place, mais maintenant je vis en colocation avec 2 américaines et tout se passe très bien. Grâce à tous les conseils donnés par VISA J1 je m’étais bien préparée à la différence de culture.

Encourageriez-vous les étudiants à faire un stage aux USA ?

Oui j’encourage vivement les étudiants (tout domaine confondu) à faire un stage aux USA. Aujourd’hui, il est indispensable de parler anglais dans beaucoup de domaines professionnels, un stage aux USA est donc un plus incontestable. Les américains sont très chaleureux et accueillant, il est très facile de se sentir à l’aise et intégré rapidement.

Que faites-vous pendant votre temps libre ?

Pendant mon temps libre je sors avec mes amis du zoo (musée, découverte de la ville, plage, bars…) ou mes colocataires. L’été à Chicago il y a de nombreuses activités et festivités gratuites. Chaque samedi matin, je me rends à un cours de yoga avec mes colocataires et une fois toutes les 2 semaines nous allons dîner toutes les 3 dehors. Il m’arrive par moment de rester chez moi pour travailler quand même ! 😉
Stage à Chicago

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui souhaitent participer au programme visa j1 ?

Si vous hésitez encore, ce n’est plus la peine, lancez-vous, vous ne serez pas déçu !! Ce stage aux USA vous aidera à coup sûr dans votre vie et votre carrière ! Prenez contact avec VISA J1 , et vous verrez que vous n’êtes pas seul face à toutes ces démarches qui peuvent vous paraître insurmontables !

Quelle suite pour vous après votre stage à Chicago ?

Après mes 6 mois de stage au Lincoln Park Zoo, à Chicago, mon souhait est de repartir en Afrique et d’essayer d’y rester définitivement. Grâce à ce stage, je gagne en crédibilité d’un point de vue scientifique et je suis beaucoup plus à l’aise en anglais. Je suis donc en mesure de me présenter à d’autres projets plus important installés en Afrique, et ainsi de réaliser mon rêve d’enfant : travailler sur le comportement des chimpanzés en Afrique. Ce stage au sein d’une équipe de recherche vient s’ajouter à mes expériences préalables sur le terrain. Mon niveau d’anglais et mon manque d’expérience en recherche étaient les deux problèmes que de nombreuses personnes pointaient du doigt. Maintenant, ce n’est plus un problème !!!

Stage à Chicago

mai 27, 2015

Avez-vous trouvé facilement un stage rémunéré aux USA ?

Trouver un stage rémunéré aux USA n’a pas été une tâche facile, mais les efforts en valent la peine mais il fallait ensuite penser au visa j-1 qu’il me fallait.

Comment avez- vous découvert qu’il fallait un Visa J-1 pour faire un stage aux USA ?

J’ai découvert qu’il fallait un visa J-1 en me rendant sur des forums, et cela s’est confirmé lorsque je me suis rendu sur le site de Visa J1.fr

Pourquoi avez-vous choisi VISA J1 pour les démarches de visa J-1 ?

J’ai choisi cet organisme, car cela me paraissait être un organisme fiable où les démarches administratives étaient simplifiées.

Comment avez-vous jugé la qualité de nos services ?

Les services de Visa J1 sont fiables et l’équipe est très présente et disponible.

Comment s’est déroulée votre procédure ambassade ?

Ma procédure à l’ambassade s’est vraiment bien déroulée, je n’ai pas eu de surprise car le guide que nous transmet l’organisme est très clair et véridique.

Comment  s’est déroulé votre stage aux USA (intégration, culture d’entreprise, missions) ?

Success story SoniaLe 1er jour c’était LA PANIQUE, je devais déjà décrocher le téléphone, j’étais tétanisée car j’avais peur de ne pas comprendre ce qu’on me demandait au bout du fil.

Mais finalement être tout de suite dans le bain est, avec du recul, un point positif, et cela nous permet de progresser rapidement. Je me suis retrouvée avec trois autres françaises, alors retrouver des personnes qui parlent notre langue ça rassure mais c’est aussi du coup très tentant de ne parler qu’en français…

L’équipe Christian Louboutin est très accueillante et chaleureuse, ce qui permet une intégration facile dans l’entreprise. Les missions confiées sont diverses ce qui nous permet d’être polyvalent et ainsi de ne pas être affilié qu’à deux ou trois tâches rébarbatives. Ce fut ma plus belle expérience professionnelle, en termes d’enrichissement professionnel mais aussi humain! Ce stage aux USA a été en fait la réalisation d’un rêve…et croyez moi que quand j’en parle autour de moi, j’ai encore des étoiles pleins les yeux ! Je ne remercierai jamais assez MyInternshipAbroad de m’avoir permis de réaliser mon American Dream !

Quelles sont vos meilleurs souvenirs de votre stage aux USA ?

Mes meilleurs souvenirs sont quand mes proches sont venus me rendre visite (mon copain, ma mère et ma meilleure amie). Le Jour où j’ai eu ma première paire de Louboutin. Je repense encore aux nombreuses soirées passées sur les rooftop de New York…

Comment le stage a été bénéfique pour votre carrière ?

Ce stage à l’étranger me permet de certifier auprès des entreprises un bon niveau d’anglais. Aussi j’ai pu constater que depuis mon retour, de nombreuses agences de recrutement me sollicitent.

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui souhaitent participer au programme Visa j-1 ?

Je recommande à tout étudiant qui le peut, de participer au programme Visa J-1, et je leur conseillerais de s’accrocher et de ne jamais abandonner leur projet de stage à l’étranger même si parfois il est difficile de trouver l’entreprise qui voudra bien nous donner cette opportunité !

success story sonia 1

 

Rédigé par Claire Hill.

On est en ligne