Success story d'Alice en stage à San Francisco

Success story d'Alice en stage à San Francisco

Alice à San FranciscoAvez-vous trouvé facilement votre stage à San Francisco ?

Étrangement, j’ai trouvé mon stage à San Francisco assez rapidement. Étant étudiante en graphisme, j’ai dû créé un CV graphique et je l’ai envoyé dans une cinquantaine d’entreprises américaines. Après environ 1 mois, j’ai eu une réponse positive.

Comment avez- vous découvert qu’il fallait un visa J-1 pour faire un stage aux USA et pourquoi avoir choisi l’organisme VISA J1 ?

Ayant déjà obtenu un Visa étudiant par le passé, je me doutais que j’allais avoir besoin d’un autre type de visa. Après avoir fait des recherches sur internet j’ai donc compris que j’allais avoir besoin d’un sponsor et je trouvais que Visa J1 avait de bons commentaires en ce qui concerne la réactivité et le suivi du dossier.

Comment s’est déroulée votre procédure ambassade ?

Ma procédure à l’ambassade s’est avérée assez précipitée. En effet, manque de chance, la date de la prise de mon rendez-vous à l’ambassade est arrivée en plein milieu de l’été lorsque celle-ci souffrait d’un terrible bug informatique qui a ralenti voir décalé la prise de certains rendez-vous. Mais heureusement, l’accompagnement de VISA J1 m’a épaulé lors de ces délais afin de réduire l’attente au maximum et m’a permis de regagner 10 jours et d’arriver à temps !

Comment s’est passé votre stage à San Francisco ?

o8CYF4pfDecFFA1b3SS_GK8JNU4EnsnAvLse_pP3rbw,jiSsgdmaH9KTRCddwPs425zKdGDdxOux14CVmiDpEA8En revanche, mon stage n’aurait pas pu mieux se dérouler, j’ai postulé dans un studio de graphisme spécialisé dans l’industrie alimentaire ce qui rendait les projets très intéressants et originaux à travailler. C’était un thème parfait pour San Francisco qui a des restaurants à chaque coin de rues ! Mon maître de stage ainsi que son employée ont été adorables et m’ont beaucoup aidé (et forcément nous avons dû tester tous ces bons restaurants :)).

Encourageriez-vous les étudiants à faire un stage aux USA ?

Oui j’encourage complètement les étudiants à vivre ce genre d’expérience. Même si certains peuvent être déçus par le stage en lui-même, c’est toujours l’occasion de rencontrer des personnes exceptionnelles, d’être totalement immergé dans une nouvelle culture et voyager partout pour ramener des souvenirs inoubliables !

Que faisiez-vous pendant votre temps libre ?Jlkr8TDGst7KvYg3L0XtB8v1e2TPGDtZFaf1B2fKXe0,tTyVHwnQ-_VPX4m60hI-173OtdRA17wnE4bJI7hqsFQ

Pendant mon temps libre je profitais des soirs de semaine pour avancer sur le travail que je devais rendre à mon école en rentrant du stage et chaque week-end je me préparais des itinéraires (en dehors de San Francisco ou dans la ville) pour avoir toujours quelques Day-trips à faire et voyager partout pour en voir le maximum ! Si l’on s’organise bien, on rencontre rapidement des personnes pour nous accompagner et en faire encore plus (comme aussi découvrir les bars et la vie de nuit bien sur !)

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui souhaitent participer au programme visa J-1 ?

Je conseille aux étudiants de vraiment s’ouvrir à la culture du lieu et d’essayer de s’y fondre au maximum, car dans le cas contraire on ne profite pas réellement de l’expérience complètement. C’est important de rester curieux et ouvert pour rencontrer des gens de tous horizons !

Votre avenir après le stage ?

Je suis rentrée à Toulouse pour finir mon cursus de design graphique mais à la fin de mes études, qui sait, je repartirais peut-être aux Etats-Unis ou à l’autre bout du monde !

Rédactrice web sans rature et adepte des jeux de mots, je n’ai pas ma plume dans ma poche. Amoureuse des voyages, j’ai posé un pied sur chaque continent.