Elections Américaines, quel avenir pour les étudiants Français ?

Clinton ou Trump : quid des conséquences de l’élection pour les étudiants français

Le 8 novembre prochain, auront lieu les élections américaines et la face du monde va (peut être) changer ! L’influence des Etats-Unis à travers le globe n’est en effet plus à prouver ! Chacun d’entre nous, que l’on en soit conscient ou pas est influencé par l’Oncle Sam ! Ce pays immense (17 fois la France) a propagé l’American Way of Life à travers le globe et tous les étudiants du monde l’ont largement adopté ! Le monde doré d’Hollywood en a fait rêvé plus d’un ! Nombre d’étudiants sont addicts aux séries télévisées américaines, adorent manger Macdo et ne peuvent plus se séparer de leur smartphone dernier cri ! Quel seront donc les conséquences pour les étudiants Français sachant que les Etats-Unis demeurent leur destination favorite pour s’expatrier ? Nous mènerons l’enquête en décryptant les politiques internationales des deux candidats à la présidentielle américaine : Hillary Clinton et Donald Trump.

Hillary Clinton Présidente : des études plus abordables et plus accessibles ?

hc-jpg-rdm-min

Si Hillary Clinton s’impose face à Donald Trump le 8 novembre prochain, les changements seront moins importants puisque sa politique n’est pas diamétralement opposée à celle de Barack Obama. La candidate démocrate maintiendra donc une certaine lignée dans ce qu’à mis en place son prédécesseur.

La femme que l’on connaissait comme ex-première dame des USA, est plus déterminée que jamais à changer le niveau de vie des classes moyennes et des plus pauvres. Celle que l’on assimile à Wall Street en raison de sa forte implication pour la réforme du système financier, souhaite obtenir le vote des jeunes et des plus défavorisés. Autrement dit, ceux qui ont votés pour B. Obama en 2008.

Aussi, à l’instar de son programme centré essentiellement sur le droit des familles et la réforme des finances, H. Clinton souhaite aussi s’intéresser à un problème de taille, celui des études. En effet, les étudiants aux USA font face depuis des années à des coûts exorbitants venant des écoles, aussi la majorité d’entre-eux se retrouvent endettés parfois même à vie, à cause des frais que leur impose leur scolarité. H. Clinton souhaite alors engager des mesures progressives sur les 4 premières années dans les universités publiques. Ainsi, les frais de scolarité seraient bannis pour toutes les familles qui gagnent moins de 85000$ par an la première année, avant de l’élargir aux familles gagnant moins de 125000$ d’ici 2021. Si la candidate démocrate est élue et que tu envisages d’aller étudier aux Etats-Unis, tu pourrais donc potentiellement étudier gratuitement dans le public si tu rentres dans les critères d’éligibilité.

Autre projet phare dans son programme, le salaire minimum réévalué à 12$/heure. Cette fois-ci, c’est du côté des jeunes diplômés et des travailleurs précaires qu’H. Clinton s’engage pour que chaque Etat propose un minimum de 12$ au lieu des 7.25$ actuels. Cette dernière estime même qu’il sera possible pour chaque Etat d’augmenter ce coût s’ils le souhaitent. Une aubaine pour toi quand on estime que le coût de la vie aux USA est nettement supérieur à la France.

Du côté de l’immigration, contrairement à son compère républicain, H. Clinton se veut beaucoup plus discrète. Afin de ne pas attiser les foudres du peuple Américain, cette dernière n’envisage pas de changement drastique au niveau des flux migratoires, mais souhaite plutôt se concentrer sur les immigrés déjà présents sur le territoire. Ainsi, H. Clinton reprend clairement les idées de B. Obama, à savoir : favoriser l’intégration des immigrés en leur évitant des poursuites pour les résidents illégaux, et en leur offrant une éducation décente. Par conséquent, si tu souhaites t’expatrier aux Etats-Unis, pas de grands changements de prévus pour toi si la candidate démocrate est élue à la tête du pays.

Donald Trump Président : des difficultés supplémentaires pour les étudiants Français ?

dt-jpg-rdm-min

Tu l’as certainement entendu à maintes reprises, le slogan de Donald Trump « Make America great again » pourrait résumer à lui seul le programme du candidat. Ce slogan suscite un sentiment de mélancolie chez les américains et veut rappeler chez eux un passé plus glorieux du pays. Dans le but de redonner aux Etats-Unis cette prospérité évoquée par Donald Trump, le candidat souhaiterait axer sa politique dans l’intérêt purement américain. Pour rappel, la collaboration entre les Etats-Unis et la France a toujours été très forte : aussi bien concernant des questions de sécurité que des enjeux plus globaux comme l’économie, la lutte contre le dérèglement climatique etc. Alors quelles conséquences concrètes pour les étudiants Français ?

Donald Trump souhaiterait isoler les Etats-Unis du reste du monde car il considère que bon nombre de collaborations n’ont pas d’intérêt pour le pays. Aussi, si il est élu président, il imposerait une taxe douanière de 45% aux produits chinois. Pourtant, on le sait, de nombreuses industries notamment de hautes technologies font appel à des sous-traitants chinois. Les entreprises américaines comme Apple, Motorola, Google produisent des téléphones grâce à cet intermédiaire. La fabrication de ces produits engendreront par conséquent un coût beaucoup plus important qui se répercutera directement sur le consommateur. Chaque année, les étudiants doivent économiser pour acheter smartphones, ordinateurs portables ou tablettes qui deviennent de plus en plus indispensables pour travailler. Ce sacrifice financier deviendra encore plus important si le candidat Républicain est élu à la tête des Etats-Unis.

Donald Trump considère que la France mène une politique trop laxiste en ce qui concerne la lutte contre le terrorisme. Aussi, selon lui, le pays pourrait présenter une menace. Le candidat estime que « la France n’est plus la France » et compte donc prévoir un très fort contrôle pour les Français qui voudraient rentrer sur le territoire américain. Trump va même plus loin en envisageant de refuser totalement, de façon temporaire, l’accès aux Etats-Unis pour tous les citoyens vivant dans une nation exposée au terrorisme. Nous pouvons donc nous interroger sur ce qu’il adviendra des programmes d’échanges entre les Ecoles Françaises et les Américaines. Aussi, nous pouvons supposer que les démarches pourront éventuellement être un peu plus lourdes pour un étudiant Français voulant faire un stage aux USA d’où l’intérêt de se faire accompagner par une agence agréée par le département d’Etat Américain comme la notre.

 Malgré ce qui a été dit au cours de la campagne, il n’y a pas d’inquiétude particulière à avoir pour les étudiants français concernant le programme Visa J-1.

Aujourd’hui plus que jamais, les énergies renouvelables sont un sujet prédominant pour le monde. Le secteur est porteur car il nous concerne tous et que le sujet est incontournable. Selon les chiffres du Gouvernement Français : « En 2014, les éco-activités mobilisent 447 200 emplois en équivalent temps plein soit 0.7% de plus qu’en 2013. […] Le montant de la valeur ajoutée des éco-activités atteint près de 30 milliards d’euros, en hausse de 0.5%. Les énergies renouvelables progressent davantage, notamment dans la vente d’énergie photovoltaïque et éolienne […] Les exportations s’élèvent à 8.7 milliards d’euros soit 1.4% des exportations« . Ce secteur porteur nécessite un investissement des pays du monde entier et c’est la raison pour laquelle des conférences mondiales sur le climat sont organisées, la dernière en date s’étant déroulée à Paris en décembre 2015. En revanche, Donald Trump est contre les énergies renouvelables. Il considère en effet que « l’énergie solaire ne fonctionne pas bien ». Aussi, il ne veut plus investir dans ces énergies vertes car il juge que cela est trop cher. Pour lui, les énergies fossiles sont davantage source de richesse. Ce non-investissement des USA dans l’écologie et le développement durable pourrait impacter négativement le marché de l’emploi dans ce secteur et ainsi mettre au chômage les nombreux étudiants Français qui se dirigent vers ce domaine d’activités éco-responsables.

En attendant d’en savoir plus, rendez-vous le 8 novembre prochain ! 😉

 

 

Une chose est sûre, même si la politique des USA change, la destination restera toujours aussi prisée des étudiants ! Si tu veux y faire ton stage, nous serons là pour t’accompagner. Tu peux d’ores et déjà consulter toutes nos offres de stage aux USA en cliquant ici ! Pour faire ton stage aux Etats-Unis, tu devras obligatoirement obtenir ton Visa J-1. Tu veux savoir si tu es éligible ? Fais le test d’éligibilité !